La Rage

La Rage, de Fanchon Tortech*

m.e.s Louise Dudek // avec Vincent Marguet et Léa Perret // création son Remy Peray // lumières Jérôme Bertin // animation Alice Saey //scénographie Heidi Folliet

Création 2018

Il y a 100 ans ou si peu, Maï, 19 ans, marin et déserteur, croise la route d’Anna, 16 ans, mariée et déjà veuve aux premières tranchées – pour l’un comme pour l’autre, l’horizon est bouché, et pourtant… Maï et Anna, à petits feux, vont se redonner l’un à l’autre le goût des vents du large. Ce n’est sans doute pas une histoire d’amour, mais d’adolescences à fleurs de peau, de tatouages, de bords de falaise et d’appels d’air. Une histoire d’incendies.

La Rage parle de choix. Des choix et des espoirs qu’on a quand on est adolescent. La Rage parle de libertés. Liberté de ne pas se battre, liberté d’être une femme sans enfant, liberté de découvrir, de partir.  Ce texte, aux accents de Koltès, est une matière dont les comédiens s’emparent pour incarner nos adolescents du XXIe siècle. La Rage est rythmée par le roulis des vagues, par des mots choisis, « qui ont des parfums d’étoiles : lisse, fortune, hauban, boutte, épissure, sextan et les constellations ». Au cœur, deux époques se chevauchent et sonnent un écho à la jeunesse, à ses rêves, à ses empêchements : il y a cent ans, la guerre… et aujourd’hui ?

Lire le dossier artistique.

Coproduction Dieppe Scène Nationale, Théâtre du Château de la Ville d’Eu – scène conventionnée textes et voix avec l’aide de la région Normandie avec la participation artistique du Jeune théâtre national avec le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, D.R.A.C. et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur avec le soutien de l’Étincelle – théâtre de la ville de Rouen, du Moulin à Louviers, du Rayon Vert, scène conventionnée de Saint Valery en Caux, de Théâtre en Seine – Duclair, du CRED 76 pour les actions culturelles, du CentQuatre-Paris et de La Loge dans le cadre du programme 90m2 créatif


 

Layout 1

*Le texte est publié aux éditions Lansman

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

© Photos Boris Carré

Captation disponible sur demande

 

Publicités